PSG / ESTAC : 2-0

Pour ce premier match des demies de la phase finale du championnat, l’équipe de Philippe Pinson avait d’ores et déjà fort à faire en jouant d’entrée le PSG, le favori de notre groupe… A noter simplement que chaque mi-temps de ces matches de poule durait 35 minutes seulement, en raison de la répétition des rencontres à jouer en seulement quatre jours.

En première mi-temps, le coup d’envoi était donné par le PSG mais la première véritable incursion dans le camp adverse était troyenne avec Medhi Kadi, côté gauche, qui s’infiltrait et tirait. Sa frappe n’était pas très puissante mais le gardien renvoyait du pied en corner. Ca ne donnait rien (2ème). En ce début de match, c’était le PSG qui avait le pied sur le ballon. Les Parisiens obtenaient tout d’abord un corner à la 3ème minute mais cela ne donnait rien. A la 5ème minute, le centre parisien était intercepté sans problème par Stiop Hambartsoumian. Ensuite, les PSG obtenait un coup franc, à environ 25 mètres et légèrement excentré, qui passait au-dessus (9ème). A la 11ème minute, il fallait une bonne intervention d’Alexandre Harvey pour enrayer l’action parisienne. A la 12ème minute, le PSG partait dans le dos de la défense troyenne sur une passe à la limite du hors-jeu. Le joueur ne frappait pas trop fort mais notre gardien était, de toute façon, bien sur la trajectoire du ballon. L’Estac souffrait mais elle parvenait tout de même, pour le moment, à limiter les dégâts. Peu avant le quart d’heure de jeu, il fallait encore une très bonne intervention de Greg Rocher, en position de dernier défenseur, dans les pieds de l’attaquant (13ème). Une minute plus tard, le PSG faisait une frappe lointaine, mais trop aérienne pour inquiéter Stiop Hambartsoumian (14ème). Les jeunes Troyens avaient plutôt mal vécu leur premier quart d’heure. Pour le peu qu’ils avaient le ballon en leur possession, leurs passes étaient plutôt imprécises et souvent pas assez appuyées. A la 15ème minute, les joueurs de Philippe Pinson parvenaient à se procurer une double occasion avec des tentatives signées Medhi Kadi et Cyril Kurnik. L’Estac obtenait deux corners consécutifs et sur le dernier, côté gauche et tiré par Karim Koriche en une-deux avec Jimmy Cabot, Karim tentait la frappe enroulée, ce n’était pas cadré. A la 17ème minute, Stiop Hambartsoumian était une nouvelle fois impeccable dans sa sortie en face à face. Et dans la minute suivante, il effectuait à nouveau un double arrêt face à l’attaquant parisien (18ème). Pour l’instant, on peut dire qu’il sauvait la baraque troyenne. Mais malheureusement, à force de se procurer des occasions, les Parisiens allaient finir par inscrire un premier but : l’un des joueurs offensifs imposait toute sa puissance physique et parvenait à glisser le ballon à son attaquant qui, cette fois-ci, ajustait Stiop Hambartsoumian (22ème). Les Troyens avaient encore pas mal de souci technique, toujours au niveau des passes et ils parvenaient difficilement à conserver le ballon. Et il ne fallait pas attendre longtemps pour que nos adversaires creusent l’écart puisque deux minutes après ce but, ils scoraient de nouveau : la défense troyenne paraissait un peu dépassée par les évènements et était prise de nouveau à revers par un ballon dans le dos. L’attaquant faisait un petit crochet pour éliminer notre gardien et marquait le deuxième but (24ème). On espérait donc que cela n’allait pas etre le début d’une longue série pour le PSG, qui dominait sans conteste… Et heureusement, ce ne fut pas le cas car après ces deux buts coup sur coup, la fin de rencontre allaient être plutôt calme. L’avantage au score calmait les ardeurs parisiennes. On voyait tout de même deux tentatives troyennes en fin de première mi-temps avec tout d’abord une frappe lointaine de Cyril Kurnik, qui ne donnait rien (33ème). Puis, juste avant la pause, Cyril Kurnik récupérait le ballon mais tardait un peu à passer à Jimmy Cabot. Son ballon n’était pas assez appuyé et un défenseur revenait sur Jimmy et avortait l’action (35ème).

En seconde période, c’était les Troyens qui se mettaient les premiers en action, avec Karim Koriche qui lançait Salimo Sylla. Le gardien restait vigilant à la frappe de ce dernier (36ème). Une minute plus tard, le centre de Karim Koriche était sans danger pour la gardien (37ème). C’était plutôt timide côté troyen mais,au moins, ils sortaient un peu de leur moitié de terrain. Ensuite, à la 42ème minute, le PSG obtenaient trois corners consécutifs, mais sans résultat. Les occasions se faisaient plus rare et le rythme du match avait bien baissé. Les Troyens, pas assez percutants, avaient toujours beaucoup de mal dans la conservation du ballon. A la 46ème minute, suite à un coup franc, une belle action collective troyenne n’aboutissait pas. A la 49ème minute, côté droit, notre défenseur Alexandre Harvey centrait mais le ballon finissait directement dans les bras du gardien. Dans la minute suivante, Medhi Kadi mettait en retrait pour Romain Le Bouvier dans l’axe qui armait sa frappe mais ça passait au-dessus (50ème). A la 54ème minute, le corner parisien faillit bien enfoncer le clou… et trois minutes après, un joueur du PSG faisait un festival et mettait quelque peu la misère à la défense troyenne et heureusement, son tir passait à côté (57ème). A cinq minutes de la fin du temps réglementaires, le PSG avait un coup franc, idéalement placé, juste à l’entrée de la surface. Il était bien tiré et ça frôlait le but de Stiop Hambartsoumian (65ème) ! A la 69ème minute, Mohamed Bouzid récupérait un ballon et filait au but. Il voulait glisser sa balle à Medhi Kadi entre deux défenseurs mais ça semblait un peu compliqué, dommage. Pendant le temps additionnel, il y avait une belle remontée troyenne côté gauche avec Paulo Tati et Sofiane Mahdaoui mais malheureusement, le centre de ce dernier n’était pas très ajusté (72ème). La dernière action du match était au crédit des Troyens avec Karim Koriche et Jimmy Cabot mais cela ne changeait rien au score final…

Nos U17 commençaient donc cette phase finale par une défaite en terre amilloise. A vrai dire, on n’a pas vraiment reconnu cette équipe. Elle qui jouait si vite et qui possédait une ciculation de balle très fluide en championnat, elle semblait comme paralysée dans cette rencontre. On aurait dit que les garçons démarraient le match un peu la peut au ventre. Il faut dire aussi que cette petite compétition réunie les 8 meilleures équipes du championnat U17 de France et que le niveau est plutôt relevé. Cela peut impressionner… d’autant plus, quand on voyait le gabarit (hors norme !) des jeunes du PSG…L’équipe troyenne : Stiop Hambartsoumian, Alexandre Harvey, Grégory Rocher, Randy Goteni (Sofiane Mahdaoui, 69ème), Salimo Sylla (cap), Thomas Dasquet, Romain Le Bouvier (Paulo Tati, 62ème), Karim Koriche, Jimmy Cabot, Cyril Kurnik (Mohamed Bouzid, 45ème) et Medhi Kadi.

Avertissements troyens : Salimo Sylla (39ème) et Thomas Dasquet (65ème).

Résumé de Sophie et Dorothée

Photos à venir…

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Cette entrée a été publiée dans Matches, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *