SAINT QUENTIN / ESTAC : résumé

Pour ces 16ème de finale de la Coupe Gambardella, notre équipe se déplaçait à St-Quentin, club de notre groupe en championnat et avant-dernier au classement. Le match était initialement prévu au stade Paul Debrésie mais en raison d’une partie inondée du terrain, il s’est finalement joué au stade Philippe Roth, où le terrain n’était pas plus praticable tellement la pelouse avait disparu pour laisser place aux mottes de terre et à la boue !!! C’était donc dans des conditions désastreuses que notre équipe devait batailler pour se qualifier… Côté joueurs, Manu Beauchet a titularisé notre excellent jeune attaquant des U17 et de l’équipe de France Corentin Jean. Puis, en raison certainement d’une blessure de Salimo Sylla (sur le banc), c’est Sofiane Mahdaoui, qui évolue également en U17, qui a été promu titulaire au poste de latéral gauche pour ce match. Une grande première pour lui !

En première période, c’est l’Estac qui donnait le coup d’envoi. Les premières minutes étaient plutôt tranquilles, concentrées au milieu de terrain. Mais le jeu était tellement difficile sur ce champ de patates qu’il fallait un peu de temps aux équipes pour prendre un peu leurs marques, surtout à l’Estac qui n’a pas l’habitude jouer sur des terrains pareils ! Bref, le premier coup franc était à mettre à l’actif des locaux, côté gauche, et bien renvoyé de la tête par Alexandre Harvey (6ème). A la 9ème minute, Nicolas Grivot, notre gardien, faisait une bonne sortie pour devancer l’attaquant adverse. Sans réellement dominer, St-Quentin avait un peu pris le jeu à son compte et les Rouges se procuraient une grosse occasion à dix minutes de jeu : ils obtenaient un coup franc côté droit qui touchait la barre transversale ! Le ballon était donc remis en jeu mais heureusement, Nicolas Grivot s’emparait du ballon. C’était là la première véritable occasion de la partie. Peu de temps après, un St-Quentinois faisait une longue passe à son attaquant mais Abdou Sidibé était vigilant et il écartait le danger en mettant le ballon en touche (12ème). L’Estac obtenait son premier coup franc peu avant le quart d’heure de jeu sur une faute sur Corentin Jean. Il était placé dans l’axe à 25 mètres mais ça ne donnait rien, l’arbitre sifflant un hors-jeu (13ème). Puis, les Axonais obtenaient un coup franc renvoyé par notre défense (15ème), ainsi que deux tirs, un de loin et un en pivot qui terminaient tous les deux à côté (16ème et 17ème). Ces tentatives n’étaient pas forcément dangereuses en soi mais avec un tel terrain, Nicolas Grivot devait rester très vigilant car le ballon pouvait changer de direction à n’importe quel moment… Après ce petit passage légèrement en faveur des locaux, l’Estac réagissait et de la meilleure des manières puisqu’elle allait lancer ce match en ouvrant le score : Corentin Jean héritait d’un long ballon le long du couloir gauche. Les Troyens remontaient rapidement le terrain et se retrouvaient à 3 contre 2. Corentin centrait au second poteau pour Thomas Izerghouf qui contrôlait avant d’ajuster le gardien ! (19ème) Dès lors, les Troyens maîtrisaient mieux (enfin du mieux qu’ils pouvaient) le ballon et allaient se montrer plus entreprenants. Thomas Izerghouf lançait Corentin Jean à la limite du hors-jeu. Il fonçait sur le ballon mais il butait sur le gardien, bien sorti. Paulo Tati ne pouvait récupérer derrière (22ème). Malheureusement pour nous, les Picards allaient bien réagir après ce but encaissé : après une succession de passes aux abords du but troyen, le grand et bon attaquant St-Quentinois Aboubacar Camara recevait une passe en retrait et fusillait Nicolas Grivot pour l’égalisation (25ème) ! Cette égalisation rapide ne frustrait pas les Troyens qui repartaient de l’avant. A la 27ème minute, Sofiane Mahdaoui faisait un centre à ras de terre mais le gardien se couchait et captait le ballon. A la 28ème minute, suite à une faute de Sofiane Mahdaoui, les St-Quentinois obtenaient un coup franc côté gauche qui finissait par une tête au-dessus. Deux minutes plus tard, c’est l’Estac qui jouait un très long coup franc côté gauche par Sofiane Mahdaoui pour la tête de Thomas Izerghouf mais le gardien picard sautait plus haut que notre attaquant pour capter le ballon (30ème). Il y avait peu de vraies phases de jeu étant donné qu’il était difficile d’aligner deux passes sans que le ballon fasse de rebonds. Les joueurs s’en accommodaient comme ils le pouvaient et la plupart des passes étaient plus aériennes et donc moins précises. Cela dit, ça n’empêchait pas les Troyens de reprendre l’avantage à la 33ème minute : Walid El Yabadri passait à Paulo Tati côté droit. Ce dernier centrait pour Karim Koriche au second poteau, qui reprenait de la tête pour le deuxième but troyen (33ème) ! Ca faisait deux buts pour à peu près trois occasions côté troyen. Le réalisme était de mise et c’était plutôt bienvenue vu les circonstances. A la 35ème minute, on voyait un long centre de Sofiane Mahdaoui, prolongé de la tête par Karim Koriche. C’était bien joué mais malheureusement, il n’y avait pas de Troyen pour recevoir le ballon. A la 42ème minute, les Troyens obtenaient un coup franc dans l’axe à 25 mètres. Il était tiré par Thomas Izerghouf, directement, mais ça passait à côté. Puis, enfin, la dernière occasion de cette période était encore troyenne avec une longue transversale de Moussa Simaga pour Corentin Jean aux avant-postes, côté droit. Personne n’était devant le but côté troyen donc Corentin temporisait mais un défenseur revenait et gagnait son duel face à notre attaquant (45ème). Les joueurs de Manu Beauchet repartaient aux vestiaires avec cette avantage au score…

En seconde mi-temps, le premier corner était pour St-Quentin, côté gauche mais cela ne donnait rien (48ème). A la 50ème minute, Thomas Izerghouf dégageait le ballon très loin devant, à 50 mètres, en direction de Corentin Jean, côté droit. Ce dernier rentrait à l’intérieur du terrain et tentait la frappe qui était détournée en corner ! Dommage ! Mais cette action ne restait pas vaine puisque sur le corner qui suivait, joué à deux, Paulo Tati tirait fort devant le but. Moussa Simaga, juste devant le gardien, frôlait la balle du bout des cheveux et la déviait au fond des filets !!! (51ème). Après cela, les Picards s’approchaient un peu du but troyen par une tentative lointaine d’abord, qui finissait dans les nuages (53ème), puis un coup franc côté droit, à côté (54ème). Ensuite, à la 56ème minute, Abdou Sidibé défendait bien le camp troyen en mettant en corner. Il était côté droit et repris dans l’axe. L’attaquant axonais frappait fort mais il était contré par son propre coéquipier alors que la balle partait en direction du but ! Du coup, l’Estac parvenait à se dégager et St-Quentin venait de gâcher une belle occasion de réduire le score. A l’heure de jeu, Walid El Yabadri faisait une longue transversale vers Karim Koriche qui était au duel avec un défenseur. Le Picard protégeait bien son ballon et ça finissait en sortie de but (62ème). A la 64ème minute, St-Quentin faisait un bon centre, renvoyé par la défense troyenne. Dans la minute suivante, Thomas Izerghouf faisait une superbe passe dans le dos de la défense pour Corentin Jean, côté droit. Ce dernier centrait pour Karim Koriche qui arrivait élancé au second poteau mais malheureusement, le ballon était un peu haut pour notre petit attaquant. Dommage car c’était une très belle action, bien construite (65ème). St-Quentin répondait bien : un joueur passait à son attaquant par-dessus notre défense et heureusement pour nous, son ballon frôlait le montant gauche de Nicolas Grivot (68ème). Depuis quelques minutes, les locaux se faisaient un peu plus pressants mais il y avait toujours un Troyen pour repousser le danger. A 20 minutes de la fin, Karim Koriche éliminait son vis-à-vis, avançait vers le but et tirait. Il dévissait un peu trop sa frappe (72ème). Ensuite, Karim Koriche passait à Corentin Jean en pivot, côté gauche. Ce dernier tentait sa chance mais c’était sans danger pour le gardien adverse (75ème). A la 79ème, St-Quentin faisait une frappe lointaine puissante mais ça finissait à côté. Dans la minute suivante, sur un coup franc, Nicolas Grivot mettait en corner avant que Walid El Yabadri écarte le danger de la tête (81ème). A la 84ème minute, Abdou Sidibé faisait un excellent retour sur l’attaquant axonais pour éloigner le danger. Trois minutes plus tard, c’est Chris Mundala qui faisait une très bonne intervention dnas la surface pour enrayer l’action picarde (87ème). A la 90ème minute, Nicolas Grivot effectuait un excellent arrêt dans les pieds de l’attaquant. L’arbitre donnait 5 minutes dans le temps additionnel, le tout à l’avantage des Troyens avec notamment une grosse faute sur Corentin Jean à la 92ème minute alors qu’il pouvait y avoir une action de but. Le coup franc était tiré par Medhi Kadi aux abords de la surface… qui trouvait l’arête du but St-Quentinois avant de sortir ! Puis enfin, à la 95ème minute, il y avait une dernière action collective troyenne mais les locaux parvenaient à se dégager avant que l’arbitre ne siffle les trois coups de sifflet final !

Avec cette victoire méritée, les U19 se retrouvent donc en 8ème de finale de la Gambardella ! Ils ont débuté le match dans des conditions de jeu très difficiles avant de finir sur un champ labouré ! Autant dire que le succès est encore plus beau car malgré cela, ils ont essayé de proposer et de construire du jeu, dans la mesure du possible. St-Quentin n’a pas démérité non plus, ils se sont défendus avec leurs valeurs surtout que tout était possible dans ces conditions. C’est l’Estac qui a su en profiter et c’est tant mieux ! Merci aux joueurs et à l’entraîneur !

L’équipe troyenne : Nicolas Grivot, Alexandre Harvey, Abdou Sidibé, Chris Mundala (cap), Sofiane Mahdaoui, Moussa Simaga, Walid El Yabadri, Paulo Tati, Karim Koriche (Medhi Kadi, 91ème), Corentin Jean et Thomas Izerghouf (Jimmy Cabot, 77ème).

Remplaçants non entrés : Stiop Hambartsoumian, Mohamed Bouzid et Salimo Sylla.

Avertissement troyen : Sofiane Mahdaoui (28ème).

Sophie et Dorothée.

Les photos de la rencontre :

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Cette entrée a été publiée dans Matches, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *